En visite à Lourdes, le ministre de l’économie Bruno Le Maire a annoncé lundi 10 août que de nouveaux secteurs d’activité, comme les magasins de souvenirs ou les galeries marchandes et d’aéroports, mais aussi les traducteurs-interprètes, pourraient désormais bénéficier d’exonérations de charges et de chômage partiel.
Ils pourront accéder au dispositif d’activité partielle et au fonds de solidarité jusqu’à la fin de l’année, et à l’exonération des cotisations sociales pendant 4 mois à compter de la publication du décret. Par ailleurs, ceux dont le chiffre d’affaires a baissé d’au moins 50% depuis 2019 pourront percevoir une aide de 1 500 euros par mois.
A l’instar d’autres organisations de notre secteur d’activité, la CNET avait oeuvré récemment dans ce sens.

Nous contacter

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour tout besoin de renseignement.

En cours d’envoi

©2020 CNET - Chambre Nationale des Entreprises de Traduction - Tous droits réservés / Mentions légales & Politique de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?